Skip to main content

Publication

Back to Resources

Civil Society: Roles and responsibilities in good security sector governance

Abstract

 

About this SSR Backgrounder

Civil society engagement is part of a culture of participation that enhances the democratic nature of decision-making about security. The expertise and independent interests of civil society provide a counter-balance to government policy by providing policymakers with a wider range of perspectives, information and alternative ideas. However, civil society activism is not always democratic or representative of the population’s needs or interests and does not automatically lead to effective oversight. This SSR Backgrounder explains how civil society can improve the accountability and effectiveness of the security sector.

This SSR Backgrounder answers the following questions:

  • What is civil society?
  • How can civil society improve SSG?
  • How can working with civil society help state security and justice institutions?
  • When does civil society make insecurity worse?
  • What challenges does civil society face?

 

À propos de ce document d’information sur la RSS

Ce document d’information sur la RSS traite de l’application des principes de bonne gouvernance du secteur de la sécurité (GSS) à la police, par le biais de la réforme de la police. La police est le principal prestataire étatique de services de sécurité, responsable de la protection des personnes et des biens par le biais de l’aide publique, de l’application de la loi, du maintien de l’ordre public pacifique et de l’identification et de la prévention du crime. L’objectif de la réforme de la police est de faire en sorte que le maintien de l’ordre devienne plus efficace, plus responsable et mieux adapté aux besoins de tous les membres de la société dans le cadre d’une gouvernance démocratique du secteur de la sécurité.

Ce document d’information répond aux questions suivantes :

Qu’est-ce que la société civile ?

  • Comment la société civile peut-elle contribuer à la GSS ?
  • Comment la collaboration avec la société civile peut-elle aider les institutions étatiques de sécurité et de justice ?
  • Quand la société civile aggrave-t-elle l’insécurité ?
  • À quels défis la société civile fait-elle face ?