Skip to main content
Background

Genre et sécurité au Sénégal

authors

Cover

Abstract

Dans cette étude, réalisée pour DCAF et en collaboration avec l’Alliance pour la migration, le leadership et le développement (AMLD), Fatou Sarr de l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar présente un état des lieux de la prise en compte de la dimension genre dans le secteur de la sécurité au Sénégal. L’étude présente notamment une cartographie des acteurs impliqués dans la gestion de la sécurité, incluant les forces armées et la gendarmerie nationale, la police et le groupement national des sapeurs pompiers, les corps paramilitaires, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Forces armées, le ministère de la Justice, le ministère de la Famille, de la Sécurité alimentaire, de l’Entreprenariat féminin, de la Micro finance et de la Petite enfance, le parlement, la société civile, les organisations et réseaux régionaux, les organisations internationales et les missions diplomatiques et militaires. Pour chacune de ces institutions, l’auteure trace un portrait des modalités de prise en charge des questions de genre, des bonnes pratiques et des obstacles rencontrés. Enfin, des propositions relatives aux questions de genre et à la sécurité sont également énoncées afin d’accompagner le gouvernement et les autres parties prenantes dans la définition et la mise en œuvre de politiques d’intervention pertinentes.

In this study conducted for DCAF and in partnership with the Alliance for Migration, Leadership and Development (AMLD), Fatou Sarr from the University Cheikh Anta Diop in Dakar presents an overview of the integration of a gender perspective in the security sector in Senegal. The study maps the network of actors involved in security management, including armed forces and national gendarmerie, police forces and firefighters, paramilitary forces, ministers of the Interior, of Armed Forces, of Justice, and of Family, Food Security, Gender and Microfinance, parliament, civil society, regional organisations and networks, international organisations, and military and diplomatic missions. For each of those institutions, the author presents a snapshot of gender mainstreaming techniques, good practices and challenges. Finally, the study spells out concrete propositions relating to gender and security to support the government and other stakeholders in the design and implementation of relevant policies.