Skip to main content
Background

Tool 6: Civil Society Involvement in Security Sector Reform and Governance

authors

Augustin Loada, Ornella Moderan

Cover

Abstract

Representative and credible civil society organisations (CSOs) are integral stakeholders in the democratic governance of the security sector. They can contribute by influencing security policy so that it better reflects the security needs of men, women, boys and girls; informing the people about security-related matters, and the role and rights of citizens; supporting constructive relations between security institutions and civilians; supporting public institutions with specialised expertise, etc. However, civil society actors are sometimes unaware of their role, lack the tools and skills to fully engage in this field or struggle to identify entry points. Their potential contribution is therefore often underexploited.

Tool 6 of the Toolkit for Security Sector Reform and Governance in West Africa addresses the gaps in knowledge and skills that hinder the involvement of West African civil society actors in public oversight of the security sector and provides CSOs of the region with practical advice and guidance on how to strengthen their capacity for action and optimise the impact of their contributions to SSR and SSG.

 

Table of contents

  1. Introduction
  2. Understanding the concept of civil society
  3. Security sector reform and governance
  4. Understanding democratic control and oversight of the security sector
  5. Why should civil society contribute to addressing security issues?
  6. How can civil society contribute to improving security sector governance?
  7. Strengthening civil society’s impact on security sector reform and governance through constructive partnerships

Checklist: What can civil society actors do?

                                                                                                                                             

Des organisations de la société civile (OSC) représentatives et crédibles constituent des acteurs essentiels de la gouvernance démocratique du secteur de la sécurité. Elles peuvent notamment influencer les politiques de sécurité afin que celles-ci reflètent au mieux les préoccupations sécuritaires des hommes, des femmes, des filles et des garçons ; informer le public sur les questions liées à la sécurité, ainsi que sur le rôle et les droits des citoyens ; soutenir la consolidation de relations constructives entre les institutions de sécurité et les civiles ; fournir aux institutions publiques une expertise spécialisée, etc. Cependant, les acteurs de la société civile n’ont pas toujours conscience de leur rôle, manquent dâ€'outils ou de compétences pour s'€™investir activement, ou peinent à identifier des points dâ€'entrée effectifs. Leur potentiel de contribution s'€™en trouve sous-exploité.

L'Outil 6 de la Boîte à outils pour la réforme et la gouvernance du secteur de la sécurité en Afrique de l'Ouest vise à combler les lacunes de connaissances et de compétences qui entravent l'implication des acteurs de la société civile ouest-africaine dans le contrôle public du secteur de la sécurité, en leur fournissant des conseils et orientations pratiques destinés à  renforcer leurs capacités d'action et à optimiser l'€™impact de leurs contributions dans ce domaine.

Table des matières

  1. Introduction
  2. Comprendre la notion de société civile
  3. Gouvernance et réforme du secteur de la sécurité
  4. Comprendre le contrôle démocratique du secteur la sécurité
  5. Pourquoi la société civile doit-elle contribuer à la gestion des questions de sécurité ?
  6. Comment la société civile peut-elle contribuer à l'€™amélioration de la gouvernance du secteur de la sécurité ?
  7. Renforcer lâ€'impact de la société civile dans la réforme et la gouvernance du secteur de la sécurité grâce à des partenariats constructifs

Aide-mémoire : Que peuvent faire les acteurs de la société civile ?